Archives de catégorie : enfants placés

SPÉCIFICITÉS DES CURES D’ENFANTS PLACÉS EN FAMILLE D’ACCUEIL.

REFLEXIONS SUR “LE MAINTIEN DU LIEN”

Intervention aux journées d’études de la SPF du 29/30 mars 2008 , à Paris,  publié dans La psychiatrie de l’enfant, Vol.LII 2/2009, PUF.

Résumé :  Recevoir en psychothérapie des enfants placés en famille d’accueil est difficile : multiplicité des intervenants (parents, famille d’accueil, travailleurs sociaux, juge ), refus apparent de ces enfants d’aborder leurs symptômes et surtout leur histoire familiale, fréquente intervention de la réalité dans la cure qui peut compromettre la poursuite de celle-ci. Comment, alors, organiser tous ces éléments pour que la conduite de la cure soit vraiment assurée par le psychanalyste et non abandonnée au gré des événements? La psychothérapie de Yassine nous permettra d’aborder toutes ces questions.

Cette longue expérience des cures d’enfants placés m’a amené aussi à réfléchir à l’expression « maintien du lien », qui m’apparaît beaucoup trop souvent entendue comme une injonction à concrétiser dans la réalité alors que c’est au niveau intra-psychique, symbolique, qu’il faut élaborer ce lien. Continuer la lecture

INTERVENIR DANS LA RÉALITÉ

Intervenir dans la réalité lors de cures avec des enfants placés

Intervention au colloque de la SPF du 28/29novembre 2009  “Comment inventer en psychanalyse aujourd’hui?”, publié dans La psychiatrie de l’enfant, Vol.LIV 2/2011, PUF.

Résumé : recevoir en psychothérapie des enfants placés en famille d’accueil est difficile. D’une part ces enfants se protègent beaucoup de leur réalité psychique et d’autre part les problèmes de réalité  extérieure sont envahissants et interfèrent dans la cure. Plutôt que d’ignorer ces incursions  de la réalité  extérieure, il est préférable de les prendre en compte, voire d’intervenir dans cette réalité concrète. Cette intervention du psychanalyste dans la réalité, pour peu orthodoxe qu’elle soit, s’est révélée être un moyen privilégié pour avoir accès à la réalité psychique de ces enfants et permettre à ces thérapies de déboucher sur de véritables changements.

Continuer la lecture